Une blogueuse condamnée pour une critique de restaurant

Le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux a condamné en référé la blogueuse s’exprimant sous le pseudo « L’Irrégulière » à 1500 € à titre de provision sur dommages et intérêts et 1000 € de frais de procédure pour une critique d’un restaurant du Cap Ferret (33), le 30 juin dernier. En cause, un article virulent, intitulé « L’endroit à éviter au Cap-Ferret ».

Selon Maître Eolas, ce jugement « illustre plus la nécessité de prendre un avocat [la blogueuse ayant choisi de se représenter elle même] qu’une évolution du droit de l’internet, à mon avis. »

Reste la question de l‘effet Streisand : en effet, cette affaire aura probablement décuplé les visites du blog « Les Chroniques Cultur’Elle », tenu par l’Irrégulière, et attiré encore plus l’attention sur cette critique négative. L’article a en effet été retiré, mais est toujours disponible sur web.archive.org

L’ordonnance de référé dans l’affaire Il Giardino motive la condamnation notamment parce que […] l’article est en 4e position sur Google sur une recherche du nom du restau. #facepalm La responsabilité du fait de Google. C’est nouveau. – @maitre_eolas

Et vous, qu’en pensez-vous ? Légitime critique, ou dénigrement caractérisé par l’intention de nuire ? Et valait-il mieux attaquer en justice, quitte à attirer l’attention des médias sur cette affaire, ou laisser s’exprimer la blogueuse ?

A lire sur Arrêt sur Images : Critique de restaurant : une blogueuse condamnée

Tagués avec : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.